Moun Fou - Résonances

Ceci est la révision approuvée de la page par Résonances, et aussi la plus récente.
Attention : Cette page et le projet quelle présente sont en cours de construction. Certaines parties sont incomplètes et seront amenées à être précisées prochainement


Moun Fou – Résonances vient prolonger l’œuvre vivante à travers une réflexion alliant cartographie numérique et processus de création vidéo. Les préoccupations plastiques de cet axe sont connectées avec le projet théâtral. Le caractère pluridimensionnel de ce projet se lit à travers sa nature sociale, politique, juridique, poétique et plastique.

Moun Fou - Résonances est aussi un processus qui accueille des expériences et des récits dans un environnement sur le Web pour donner une mémoire non-orale à Moun-Fou. Il questionne les notions de transmission de son contenu, de diffusion par le numérique et les enjeux qu'impliquent ces procédés. La ligne directrice de ce projet propose de rendre le numérique dépendant et dispensable d'une réalité[1].

Présentation du Processus

Cette page décrit le processus de construction de la plateforme accueillant Moun Fou - Résonances. Pour comprendre la composition technique du projet, référez-vous plutôt à cette page.

Les codes sources de MediaWiki, Peertube, Debian, Nginx modifiés et utilisés pour Moun Fou - Résonances seront accessibles prochainement sous licence AGPLv3M-F. Vous pourrez le télécharger sur une page de notre FramaGit. Contactez-nous si vous voulez être tenu informé.

MediaWiki[2]

L'idée d'intégrer un wiki à notre site internet est venue répondre au besoin de la page équipe. L'équipe de la compagnie Rara Woulib étant très large, nous avons souhaité utiliser une méthode qui permet à la fois de modifier facilement le contenu de cette page et qui par ailleurs lui rend une dimension collaborative dans la création des différents contenus. Cette première étape interroge aujourd'hui d'autres contenus de notre site internet.

Le Wiki a été installé sur notre auto-hébergeur avec l'outil Mediawiki. Nous l'avons d'un côté adapté à nos besoins avec l'ajout d'extensions et la mise en place d'un système de modération pour rendre l'écriture collaborative adéquate à nos valeurs. De l'autre nous avons effectué un travail collectif pour rendre cet outil accessible au différents profils de la compagnie.

Peertube[3]

Pour trouver une alternative à une diffusion aux différentes plates-formes proposées par les GAFA, les options n'étaient pas exhaustives. Peertube, un outil de diffusion soutenu par l'association Framasoft, était le seul outil Libre proposant une alternative. Grace à cet outil Libre nous pouvons accueillir nos vidéos sur notre propre hébergeur et faire correspondre la plateforme de diffusions aux valeurs du projet. Nous souhaitons, par exemple, ajouter dans le code une option qui permet à l'acteur de rendre visible ou non son portrait à tout moment.

Debian et Nginx

Utilisation pour la mise en route du serveur. Actuellement aucune modification n'a été effectuée à ce niveau.

Auto-hébergeur[4]

Pour accueillir tous les outils Libres présentés ci-dessus, nous avons décidé de construire un auto-hébergeur. Cela nous permet de matérialiser cet endroit de stockage et de se réapproprier physiquement des données numériques. Les composants du serveur ont été choisis pour répondre à des performances adaptées à la diffusion vidéo.

Notes

  1. « Ils sont convainquant lorsqu'ils montrent que tout choix technologique a des conséquences sociales. Ils le sont moins lorsqu'ils oublient que des options non technologiques sont aussi envisageables » Sébastien Broca, Utopie du logiciel Libre, Lyon, Le passager clandestin, 2013, p.223.
  2. MediaWiki est un moteur de Wiki. Il permet de créer une structure de site similaire à Wikipédia. Les Wiki facilitent l'écriture référencée en ligne, en la rendant lisible et en facilitant, par exemple, l'intégration d'hyperliens. Elle permet également de rendre la création du contenu collaboratif. L'outil est initialement sous licence GPLv2.
  3. Peertube, est un logiciel d’hébergement de vidéo utilisé comme une alternative à Youtube. Il nous permettait d’héberger et de diffuser publiquement les portraits vidéo de Moun Fou – Résonances. Cet outil est initialement sous licence AGPLv3.
  4. Un auto-hébergeur est un ordinateur connecté à internet. Grace à un logiciel de serveur Web (ex : Nginx). Il peut partager certaines données avec un autre ordinateur via une requête. Pour préciser : sur un ordinateur1 en tapant dans un moteur de recherche comme Firefox une recherche, chaque personne disposant d'une connexion internet peut accéder aux données partagées par l'ordinateur2